Petite biographie de Chris Montclar :

 

Comme vous l'avez sans doute remarqué, et cela n'a de toute façon pas une grande importance, je suis avare d'informations en ce qui me concerne, c'est pour cela que jusqu'à maintenant – nous sommes en novembre 2015 – je ne laisse que très peu d'informations sur mon parcours. Je n'ai en toute sincérité pas le sentiment que cela est vraiment nécessaire, car il est vrai que j'essaie de servir au mieux les intérêts de la Lumière, et lorsque la démarche est sincère et profonde, on ne s'étale pas.

 

En effet, ce que l'on devrait servir en premier, c'est la gloire du Père et non la sienne. Nous ne sommes que des extensions du Divin sur Terre, et notre condition très limitée ne peut que nous rendre humble.

 

Les sites que je propose ont démarré en 2008, et pendant ce laps de temps, un nombre assez conséquent de personnes m'ont écrit en me demandant d'écrire une petite biographie. La dernière demande est toute fraîche, alors je me décide et je vais m'efforcer de vous parler brièvement de mon parcours, et surtout des événements les plus chers à mon coeur.

 

Je naquis un 26 janvier 1967, sous le signe du Verseau, ascendant Vierge, si cela à une quelconque importance, tellement le corps, encore une fois, n'est qu'un vêtement éphémère qui accueille une conscience qui reprend sa liberté quand le corps est usé, ou tout simplement quand le moment est venu. Tout à fait objectivement, je me souvins d'une joie mélangée à une certaine résistance de revenir sur cette Terre, ce plan étant réputé difficile, surtout lorsque nous revenons pour, certes, transcender nos manquements et évoluer, mais également pour apporter autant que possible son Amour et sa Lumière... et ainsi contribuer modestement à l'élévation de conscience d'une humanité qui bien souvent refuse sa réalité Divine Intérieure !

 

D'aussi loin que je me souviens, j'ai toujours eu une positivité, un optimisme et une joie forte et naturelle. Ma phrase préférée était : "Y'a pas d'problèmes !". Alors que ma foi, les problèmes étaient légions ! Mais ma perception de ces derniers était certainement objectivée par une "réalité" différente. Les problèmes n'en sont pas réellement, mais une opportunité d'évoluer, ce que je me rendis vite compte, et intuitivement, je ne leur donnais pas beaucoup d'importance ! Et fort heureusement, car ils furent nombreux, comme beaucoup de personnes d'ailleurs !

 

A part les dix premières années de ma vie, le reste de ma jeunesse jusqu'à devenir jeune adulte ne furent pas toujours très agréables. A partir de la 6ème, je connus l'agressivité et bien souvent la violence d'un collège de la région parisienne. J'étais, d'après ma chère maman, un rayon de soleil lorsque j'entrais dans une pièce, mais ces "rayons" se ternirent quelque peu avec le temps qui avançait. J'étais plutôt, d'après les dire de ma famille, un enfant doux, rêveur et réconciliateur, qui aimait aider autant que possible son prochain. Mais il est vrai que l'école, qui aurait dû être un espace sacré d'apprentissage intelligent et de respect mutuel, fut pour ma part un lieu de violence, ou les bagarres, menant parfois à des drames humains, jalonnèrent ma jeune expérience. Cela me durcit quelque peu, même si la Flamme de mon Coeur était toujours présente.

 

Vers mes 15 ans, je déménageais de la région parisienne vers la Bretagne à mon grand soulagement, où mes parents étaient nés, et la vie devint beaucoup plus agréable. J'étais considéré comme surdoué par certaines personnes pour mes grandes facilités, mais hélas, aucune structure ne pouvant prendre en compte mes capacités à l'époque, je me désintéressais profondément de l'école, qui n'avait été pour moi qu'un lieu de perdition et de désintérêt total ! Pour faire plaisir à ma mère, et comme l'école était obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans, je fis un BEP électronique qui se résuma à ceci : pendant les cours, je me retirais au fond de la classe comme un cancre, et je lisais ou faisait des programmes informatiques avec une petite machine achetée, et cela en sortant de mon sac une alimentation fortement dénaturée ! En me rappelant cela, je suis toujours surpris que les professeurs me laissèrent sans broncher vivre ma petite vie de cette façon dans les salles de classes ! C'est un mystère !

 

En bref, j'étais passionné de littérature et d'informatique, et le reste m'intéressait aussi peu que l'oiseau s'intéresse du chat, sauf pour le fuir. Et pourtant, je fus reçu premier ou deuxième sur le CAP (qui se passait en même temps que le BEP), d'après les dires d'un ami de l'époque, mais je ne me déplaçais même pas pour aller chercher mon diplôme, étant complètement en dehors d'un système que je jugeais plus destructeur que constructeur.

 

A l'âge de 18 ans, je partis faire mes classes en bataillon de gendarmerie que l'on pourrait dire semi-disciplinaire, qui ne fit qu'accentuer en mon être un caractère certes aimable et altruiste, mais dur, supportant peu l'apitoiement des autres.

 

Vers l'âge de 25/26 ans, je rencontrais en Bretagne à Rennes, place Saint-Germain (!), une personne dans un magasin informatique. Je ne sais pourquoi, mais nous entamâmes une discussion, où je disais à cette personne que je recherchais quelque chose dans ma vie qui me manquait beaucoup, mais je ne savais pas quoi. Il est à noter que je faisais parfois des "crises" de Foi passionnées d'adoration à Dieu, qui pouvaient durer un certain temps, et qui laissait mon entourage perplexe, et cela à partir de 15 ans. Ce grand Amour pour Dieu était bien là et vivant, mais je ne pouvais que difficilement mettre des mots sur ces états transcendants et passagers ! Ainsi, cette personne de ce magasin me regarda un instant, puis fouilla en dessous de son comptoir, et me sortit un livre poussiéreux qui s'intitulait : "La Vie des Maîtres", de Baird T. Spalding.

 

Ô Seigneur, merci ! Merci de ce cadeau qui fut pour moi une véritable révélation. Il est vrai que je comprenais chaque mot, chaque parabole ou explications de ce livre, qui était à mon sens d'une telle évidence ! Néanmoins, vu toutes mes expériences passées plutôt violentes et destructives (pas de ma volonté mais certainement un retour d'expériences nécessaire), il faut dire que mon esprit était bien encombré de toutes sortes de "détritus" qui me semblaient à l'époque impossible à surmonter !

 

Je me rappelle très clairement en train de déjeuner avec cette personne qui m'avait donné le livre, et à qui je disais : "Tu sais, dans ma tête, c'est la guerre, je suis foutu ! Je sais pourtant que je vais accomplir des choses importantes, mais ce que je te dis là n'a pourtant aucun sens pour moi aujourd'hui !". Et ce frère de sourire tranquillement et de me dire : "Pratique pendant un mois la Flamme Violette, et tout cela sera consumé !". Hein ? Quoi ? La Flamme Violette ? Mais quelle était donc cette drôle d'activité qui me promettait une libération intérieure ?

 

Je me rappelle ma première Flamme Violette, où je faillis tomber dans les "pommes" (un bien joli verger cependant), tellement le nettoyage fut puissant ! Les suivantes furent pour le moins à la limite de l'agréable. Je me rappelle très clairement la manifestation de démangeaisons dans tout le corps et pendant toute la nuit, m'empêchant de dormir. Heureusement, cela se régula assez rapidement !

 

Cette personne qui m'avait donné le livre me dit également : « Nous avons fait des Appels en demandant qu'un ami des Maîtres vienne vers nous, et tu es arrivé ». Ne croyez pas une seule seconde que je me donne une quelconque hauteur en cela, car je pense que tous ceux et celles qui servent les Maîtres sont leurs amis, mais lorsque je vois quelles sont mes activités aujourd’hui, avec la réédition de cette merveilleuse Collection Blanche - entre autres - il y avait certainement un peu de vrai !

 

La chose la plus magnifique pour mon courant de vie se manifesta à l'âge de 26 ans. Je reçus en effet une merveilleuse grâce du ciel, un éveil intérieur remarquable qui provoqua en mon être un changement spectaculaire. En effet, en quelques secondes (c'est absolument authentique), je ne fus plus du tout la même personne, tellement la clarté et la compréhension des Lois de la Vie m'apparaissait dans leurs essences profondes. Cette "illumination" de mon esprit s'est ensuite enrichie sur environ trois mois, et pendant cette période, j'avais le sentiment de devenir « fou » (je ne trouve pas d'autres termes, même si ce n'est pas le plus élégant), tellement le flot de connaissances et d'énergies me submergea. Bien entendu, tout est relatif, et je ne peux comparer cet éveil, aussi impressionnant soit-il lorsque je l'ai vécu, à l'Ascension bien entendu, qui est d'un niveau infiniment supérieur et sans commune mesure. Mais C'est à cette période que je vécu de nombreux « miracles » dont je retranscris une certaine partie dans mon livre « Expériences révélées  - Témoignage de la Réalité de la Lumière ». J'ai mis d'ailleurs 20 ans à me décider à écrire ce livre. Mais au bout de ces extraordinaires expériences, je reçu clairement un message de ma Présence m'invitant à laisser cela de côté afin de me mettre au travail. En clair, de me retrousser les manches et de travailler sur moi-même ! Les manifestations extérieures sont bien entendu un formidable encouragement, surtout lorsque l'on vit des choses que l'on ne lit que dans les livres, mais le travail intérieur est le plus indispensable à son évolution.

 

Pour revenir à ma vie, comme beaucoup de personnes, j'ai vécu de nombreuses expériences difficiles qui m'ont construit, et d'autres plus heureuses, et ce n'est que lorsque j'ai mis le "pied" dans l'Enseignement des Maîtres Ascensionnés, que ma vie s'est fortement améliorée, avec une période d'expériences transcendantes - comme déjà précisé - et plus diffuses ensuite. Il est bon de noter que cette jeunesse parfois difficile déclencha finalement en moi une très grande compassion et patience pour chacun, même pour les individus les moins fréquentables. Ce n'est pas que j'inviterais tout le monde à ma table, mais néanmoins j'ai de l'empathie pour des parcours bien moins enviables que le mien, aussi difficile fut-il parfois.

 

Tous les êtres, que cela soit Moïse, Jésus, ou aujourd'hui le Dalaï-Lama et bien d'autres personnes dont on ne connaît pas le nom et qui sont de merveilleuses âmes, ont eu un début de vie parfois difficile, et pour certains toute leur existence. Et même si cela pourrait surprendre, on peut être une magnifique personne sur des plans de Lumière, mais lorsque l'on aborde l'incarnation terrestre, les expériences peuvent être certaines fois douloureuses. Cela pourrait paraître paradoxal en regard de la Lumière que l'on a cultivée antérieurement, mais la vie terrestre est la même pour chacun à la base, et ce ne sont que les choix que l'âme va prendre au fil de son développement intérieur sur le plan terrestre, qui va opérer une différence ensuite. L'âme va se rappeler son affiliation divine et en principe, les choses vont grandement s'améliorer, du moins du point de vue intérieur. D'autre part, certaines expériences sont indissociables d'une bonne compréhension du fonctionnement de l'être humain, qui permet ensuite de mieux l'aider.

 

Je vous souhaite le même ressenti extraordinaire que j'ai vécu si vous abordez l'Enseignement des Maîtres de Sagesse, et cela du fond du coeur, car s'il est difficile aujourd'hui de s'y retrouver avec cette pléthore d'offres dans le domaine spirituel, cet Enseignement, c'est du "solide", et c'est à chacun de l'éprouver, comme le disent les Maîtres !

 

Vu que mes sites comprennent également une partie alimentation, il me paraît juste de parler de cet aspect. Lorsque j'étais enfant, j'ai été éduqué avec une alimentation fortement dénaturée, comme la plupart des personnes de ma génération, et hélas celles qui ont suivi bien plus encore. En effet, l'alimentation industrielle a commencé à poindre le bout de son nez à partir des années 1960. La grande distribution a commencé à se développer en 1963 en France. Etant né en 1967, mes parents consommaient déjà ce genre de produits fortement dénaturés, et bien entendu avec eux leurs enfants. La plupart des personnes, même si cela à créé des tensions avec les petits commerçants, s'extasiait d'une telle abondance de produits disponibles à portée de main pour un prix si avantageux. Peu de monde a regardé alors à l'époque l'envers du décors de cette forme de production désastreuse pour l'environnement et la santé.

 

Élevé avec une abondance de lait, de fromage, de charcuterie, de viande rouge, de sucre blanc, céréales blanches, etc., il est évident que les maladies éliminatoires ont parcouru toute ma jeunesse. Et d'ailleurs, lorsque l'on regarde l'état de santé des enfants aujourd'hui, cela devient encore plus préoccupant que pendant ma génération, avec une explosion de l'obésité, des cancers et de toutes les pathologies inflammatoires qui touchent un nombre grandissant d'enfants. La précocité des maladies qui survenait à l'âge adulte, est en effet maintenant de plus en plus courante chez les jeunes. La faute à toute cette masse de produits toxiques et dénaturés que vend la grande distribution, mais également toutes les chaînes de restauration rapide. C'est accessible partout et abordable, mais le prix à payer pour la planète et sa propre santé est tout simplement désastreux.

 

Lorsque je devins un jeune adulte, franchement ma santé était défaillante. Mais un dégoût de plus en plus prononcé survint avec la viande. Derrière le steak, il y avait l'animal, et derrière ce dernier une grande souffrance. Vers l'âge de 26 ans, je fus naturellement « guidé » vers l'Enseignement original des Maîtres Ascensionnés - comme précisé plus haut - qui achevèrent de me convaincre de tourner le dos à l'alimentation carnée pour devenir végétarien. Cette transition sauva ma vie physique, mais à l'époque, comme la plupart des végétariens, je me jetais un peu trop sur le fromage, ce qui n’était pas une très bonne idée. Lorsque l'on a été éduqué (alimentairement) avec des goûts très prononcés, ce n'est pas si simple de s'en extraire, et d'autant plus lorsque l'on est assez isolé dans sa démarche. Seule la conscientisation progressive de la grande valeur de son corps, du respect des animaux et de la nature apporte son lot de réflexions qui devient alors plus fort que l'attrait de ses papilles gustatives.

 

Ma santé s'améliora grandement, mais ce ne fut qu'une douzaine d'années plus tard, que je tournais la page du végétarisme pour devenir végétalien, en découvrant le livre de Georges Ohsawa (le Zen macrobiotique). Il est nécessaire de comprendre qu'à l'époque, la littérature sur ce sujet était très mince et les végétariens étaient pointés du doigt et bien peu considérés, alors les végétaliens, n'en parlons même pas ! Ce livre fut pour moi une révélation et me permit d'améliorer encore ma santé et celles de mes proches, parfois de façon spectaculaire pour certaines pathologies.

 

Aujourd'hui, ma seule motivation est celle de servir, bien modestement et avec mes possibilités, la Lumière, le Divin. Rien n'est plus important pour mon courant de vie que de diffuser les informations qui permettront à chacun de s'émanciper de l'affreux formatage de nos sociétés commerciales dites « modernes », qui ont mis en esclavage les populations. Certes, il est plus confortable de vivre dans ces sociétés que dans d'autres où la « liberté » est muselée bien plus fortement, mais cela est loin d'être satisfaisant, tellement la pression des différents lobbies représentant de grandes entreprises mortifères a pris le contrôle, en accord bien souvent avec les politiques.

 

Que cela soit sur les thèmes de la psychologie spirituelle, du développement personnel, du précieux Enseignement de Saint-Germain, ou encore de la santé, j'ai de quoi m'occuper ! Il est vrai que je vis modestement, car lorsque l'on décide de tourner le dos à ce formatage abêtissant, les revenus sont minces, mais pour rien au monde je ne changerais pour autant ma direction. Et d'ailleurs, j'invite tous ceux et celles qui souhaitent un changement significatif de l'état du monde, à refuser le travail « alimentaire », mais à réapprendre à avoir Foi, à reconquérir sa précieuse liberté et à servir, chacun avec ses possibilités, ce qu'il croit être le mieux pour amener l'humanité à s'émanciper. Je sais que ce n'est pas simple dans les faits, et il est vrai que l'instauration d'un revenu de base universel mondial aiderait grandement chacun à vivre la vie qu'il a choisit, et non celle qu'on lui impose ! Une Vie où la créativité et l'imagination porterait l'humanité vers un nouveau cycle bien plus lumineux !

 

Chaque petite pierre que nous sommes construira l'édifice qui finira par renverser, pacifiquement, la minorité qui profite de la majorité. Si nous souhaitons un monde meilleur, c'est à chacun, avec le moins de compromis possible (car il est difficile de les éviter tous) de tourner le dos à tout ce qui ne rend pas heureux. Il y a de quoi s'informer aujourd'hui largement et de prendre des décisions salutaires !

 

Voilà pour cette petite biographie, il y aurait sans doute beaucoup à dire, mais je pense que cela est suffisant.

 

Je souhaite de tout coeur le meilleur à chacun ! Chaque décision et initiative positive que vous prendrez au profit de votre prochain, c'est en premier lieu un cadeau que vous vous faites à vous-même, et ensuite votre participation à un monde meilleur. Soyez des Lumières mes cher(e)s ami(e)s et rayonnez pour que chacun puisse rayonner à son tour, et ainsi se libérer de la pression des peurs et des concepts qui l'enferment.

 

La Lumière est la Vie, la Lumière chasse les ombres et illumine les esprits. Soyez cette Lumière que vous êtes déjà ! Il suffit juste de l'accepter dans votre coeur, et vous accomplirez les belles oeuvres du Père !