Les sociétés en déclin - 02/12/2012

 

 

Pourquoi les sociétés dites "modernes" ne peuvent que s'effondrer !

 

Article de Chris Montclar :

 

A moins d'être particulièrement de mauvaise foi, personne ne peut dire que les sociétés "modernes" actuelles sont un exemple de paix et de bonheur : c'est hélas plutôt un bourbier sans nom, ou les repaires vertueux qui apporteraient pourtant l'équilibre, sont devenus aussi fins que la tranche d'une feuille de papier. Qui est véritablement heureux aujourd'hui ? Certainement bien peu de personnes...

 

Le conditionnement dès l'enfance :

 

Le conditionnement et la manipulation commencent dès le petit âge. Mais quel type de conditionnement ? Depuis l'avènement des médias en tout genre, cela a permis aux diverses industries de l'alimentation et du médicament par exemple, de grandement faciliter la mise en oeuvre de programmes publicitaires ciblés, de façon à mettre en esclavage le plus tôt possible les jeunes esprits. Par exemple: le nutella, le coca-cola, et toutes sortes de sucreries particulièrement néfastes pour le développement sain de l'enfant (psychologique et physiologique). Les parents, bien entendu, mettant en dérision ce genre de textes ou d'avertissements qui fleurissent pourtant à l'heure actuelle un peu partout (études scientifiques sérieuses entre autres), ou encore tout simplement par ignorance ou par lassitude des demandes répétées de leurs enfants, cèdent, et ne font que grossir ces industries par l'achat de ce type de produits. L'enfant est une rente pour ces industries, et il est donc évident qu'il est nécessaire de le conditionner dès le plus jeune âge à des besoins et des goûts, tout en développant, s'assurant et maintenant toujours les marchés actuels pour les adultes. Regardez les publicités alimentaires: sensuelles, attirantes au possible, délicieuses au goût, addictives bien entendu car ce sont des drogues et c'est le but... mais cela à un revers brutal : recrudescence d'obésité, de maladies cardio-vasculaires, de diabètes, de cancers, etc. Ces maladies sont de plus en plus nombreuses aujourd'hui, c'est une réalité que personne ne peut nier. Et bien entendu, les industries pharmaceutiques se frottent les mains et prennent le relai, en vous proposant toute une gamme de traitements et de médicaments, tout en faisant interdire ou en rendant très difficile la mise sur le marché de produits alternatifs et plus naturels. Ainsi, entre les industries alimentaires - et pharmaceutiques qui en est la suite logique - la boucle est bouclée ! Pour information, tout le monde peut tomber malade, cela peut arriver bien entendu, mais ce n'est pas un état normal, car il est bien souvent la cause d'une erreur d'alimentation ou de comportement. La maladie est pourtant "vendue" et banalisée par ces grands groupes comme étant une chose normale, et le médicament (aux conséquences parfois dangereuses) comme une suite évidente et également banalisée.

 

Le "bien" est présenté comme étant le "mal", et le "mal" comme le "bien" :

 

Les personnes qui ont décidés de sortir du "troupeau", et qui essaient autant que possible de "retrouver la vue", sont rapidement mis au ban de la société, car celui qui s'éveille ne devient plus un "produit" rentable, donc on le ridiculise très vite, on le calomnie, on le montre comme dangereux, et on le met à l'écart. Par exemple, ceux qui n'acceptent pas les vaccins, ceux qui s'engagent dans une voie spirituelle, qui deviennent végétariens ou végétaliens par ethique et choix de santé, ceux qui s'efforcent de penser par eux-mêmes, mais également les inventeurs qui essaient de trouver des énergies alternatives, les chercheurs et médecins indépendants qui souhaitent réellement trouver des solutions saines afin de soigner leurs patients, etc. Tout celui qui contrecarre le pouvoir de ces industries, qui ont parfaitement orchestré la mise en esclavage d'une grande partie de la société, est systématiquement montré du doigt, désavoué et mis hors d'état de nuire. Et bien entendu, le "mal" passe comme étant vertueux et bienfaisant, et le "bien" comme étant le mal absolu qu'il faut absolument combattre à tout prix.

 

L'impuissance des politiques :

 

Les politiques ne gouvernent plus grand chose aujourd'hui, les gouvernements se succèdent et ne changent fondamentalement pas grand chose. Beaucoup de secteurs rentables et pourtant malsains seraient vite mis en danger si les politiques décidaient courageusement d'appliquer des Lois interdisants - par exemple - les produits alimentaires empoisonnants... qui pullulent pourtant dans la grande distribution. Cela me fait penser au Parlement Européen qui pensait à faire apposé sur les étiquettes de nutella : "produit dangereux", et qui se sont très vites rétractés bien entendu. Les industriels gouvernent le monde, tout simplement, les politiques ne devenant que des marionnettes, quel que soit le degré d'hônneteté et de sincérité pour certains. D'ailleurs, les députés (qui votent les lois), sont sous la pression constante des lobbies (c'est bien connu), afin de les influencer dans leurs choix. Ces différents groupes de pression représentent bien souvent de grands industriels. Ce qui est surprenant, à chaque élection, c'est de voir l'engouement extraordinaire provoqué par les grands "gourous" politiques, qui assurent un vrai changement, qui évidemment... n'arrive jamais. Il y a beaucoup de manipulation de tous côtés, et il est bien regrettable que la majorité des personnes tombent encore et encore dans le panneau, ne voulant certainement pas être responsable de leurs vies, préférant la déléguer à d'autres. Et pourtant, le pouvoir est dans les mains du peuple, et plus ce dernier s'éveille, moins il est dupe des manipulations orchestrées de main de maître par la plupart des gouvernements en place.

 

Comment enfermer l'humanité, et ainsi l'empêcher de progresser vers ce qui est sain et élevant ?

 

> L'industrie alimentaire nous enferme dans une spirale addictive et empoisonnante, en mettant nos sens gustatifs en esclavage, et donc en nous faisant consommer leurs produits sans discernement.

> Les industries du tabac et de l'alcool, dont l'on connaît les ravages, et qui sont pourtant en vente libre...

> L'industrie pharmaceutique prend le relais en ne traitant que rarement la cause, mais l'effet, en mettant "la poussière sous le tapis". Par  exemple, plutôt que de vanter par des publicités des médicaments anti-acides, il suffirait simplement d'apprendre aux personnes à éviter une alimentation acidifiante et dénaturée, mais la rentabilité vertigineuse de ce genre de produits nocifs chuterait bien évidemment de façon tout autant vertigineuse...

> L'industrie pornographique qui dénature le rapport sexuel et le rend malsain, addictif et compulsif, et cela dès la jeune adolescence.

> L'industrie cinématographique dont les scénarios sont de plus en plus violents, voir horrifiques.

> L'industrie des jeux vidéos, là encore de plus en plus violent, horrifiques et addictifs.

> L'industrie vestimentaire qui proposent des habits de plus en plus sexy, mettant en valeur la forme au détriment du fond. La plupart des femmes s'habillent de plus en plus comme des... "flûtes" (comme le dit Florence Foresti dans son dernier spectacle, qui bien évidemment, pense à un autre mot en prononçant "flûtes"). C'est un peu osé, certes, mais tellement vrai. Quel sorte d'Amour peut obtenir une personne qui met en avant son extérieur plutôt que son intérieur ? Comment être aimé dignement pour des valeurs plus élevées en s'habillant d"une façon provoquante ?

> L'industrie de la chirurgie esthétique, qui peut être utile dans certains cas bien entendu, mais qui dérive de plus en plus dans la superficialité la plus inutile, donnant encore une fois toute sa place à un extérieur qui pourtant se fanera ! Et si la personne ne s'est pas construite "intérieurement", que lui restera-t-elle ? Le bonheur ne peut être dans cet artifice éphémère, et il détourne celle ou celui qui en abuse de valeurs bien plus profondes.

> Etc.

 

Devenir sain dans ces conditions ?

 

Comment devenir sain d'esprit et de corps dans ces conditions ? C'est presque impossible bien entendu, et c'est fait pour cela, au profit de ceux qui tirent les ficelles, qui nous "vendent" un bonheur totalement artificiel, et qui nous ont conditionnés dès notre plus jeune âge à consommer et à voir la vie d'une façon totalement irresponsable et illusoire, non seulement pour notre santé mentale et physique, mais également pour l'environnement (méthodes de productions désastreuses et empoisonnantes pour la Terre). Dès que nous ouvrons notre porte-monnaie pour payer un produit, à qui profitons-nous ? Nous sommes tous dans le même bateau, et il n'y a aucun lieu de culpabiliser bien entendu, mais simplement de prendre conscience et de devenir responsable de nos actes, auquel cas le bateau sombrera, sans l'ombre d'un doute (c'est hélas déjà en cours). Il n'y a rien de prophétique en cela, mais simplement une évidence, une observation objective de la décadence actuelle de l'humanité, qui s'extasie et se glorifie dans sa perversité !

 

Et encore, je parle des industries qui affectent principalement nos corps et nos esprits, sans parler des industriels de l'énergie, qui nous font payer des sommes exorbitantes, en dénonçant comme utopiques et charlatanesques tout autre énergie qui pourrait être indépendante et alternative, les crédits accordés n'allant jamais dans ce type de travaux. Ou encore les industries automobiles qui mettent des bâtons dans les "roues" des chercheurs alternatifs qui nous permettrait de conduire proprement et très économiquement (voiture à air comprimé parfaitement au point aujourd'hui par exemple). Mais également certaines industries agroalimentaires et agrochimiques (comme Monsanto par exemple), qui enferment les paysans dans leur monopole malsain - pour les paysans eux-mêmes - et bien entendu pour l'environnement, dont il découle la "malbouffe" que l'on connaît. A noter également les industries de l'armement, qui causent tant de souffrances, et qui engouffrent un budget colossal, les industries pétrolières qui ouvrent des sites souvent polluants et néfastes pour les populations locales, et qui imposent le dicta de cette énergie asphyxiante, etc. La liste seraient longue... La quasi-majorité des banques sont le relai de toute cette mascarade économique mondialisée, spéculant, prêtant et profitant à celui ou à ce qui est le plus rentable, sans discernement des conséquences sur les populations.

 

Désolé de le dire ainsi, mais la majorité des personnes sont de simples "produits", assurant une rente à ceux qui les manipulent. Et tout cela est tellement bien orchestré, que ce genre de discours passe bien souvent comme étant extrémiste et invraissemblable. Et pourtant, celui ou celle qui se décide courageusement à gratter la surface des choses, tombe inévitablement de très haut ! Mais pour cela, il faut accepter d'être responsable de son existence, d'en être l'acteur principal, et non le patient passif qui n'a aucun esprit critique, ou en d'autres termes, de ne plus être un "wagon", mais de devenir une "locomotive" !

 

Plusieurs études montrent le désoeuvrement des jeunes aujourdhui, souvent alcoolisés et pour certains drogués :

 

L'école devrait être un lieu paisible ou venir apprendre serait une joie. Au lieu de cela, c'est un lieu de plus en plus violent, bruyant et agressif, dès le plus jeune âge, ou la compétition, le dicta des marques, l'élitisme aveugle, a remplacé l'entraide, la solidarité et la bienveillance. D'où vient tout cela, ces comportements violents, cette moquerie du plus faible ou du plus pauvre, cette malveillance que l'on rencontre de plus en plus dès le plus jeune âge ? Voir la liste plus haut, elle explique pour une bonne partie l'ensemble de ces maux.

 

En se détournant de la spiritualité, l'homme a perdu tout repère, et dérive comme un iceberg :

 

Je ne parle pas de religion, ou rien d'enfermant, mais simplement de spiritualité. L'idée même de vivre une vie spirituelle rend bien souvent vertueux. Je ne parle par des marchands du temple ou des faux-gourous, de plus en plus nombreux, qui pervertissent la encore pour des raisons financières la véritable spiritualité, mais d'un désir ardent de devenir meilleur, bienveillant, aimable, se nourrissant sainement, préservant son environnement, cherchant tout simplement cette petite flamme devenue parfois vacillante dans son coeur. Et il y a un principe directeur que l'on ne peut nier : pour simplifier, on pourrait dire qu'en faisant le "Bien", on améliore de façon merveilleuse son existence, et en faisant le "mal", on la détériore profondément. Par exemple, soyez aimable, respectueux et bienveillant autour de vous (avec discernement), et vous vous sentirez soudainement beaucoup plus heureux, tout simplement parce que l'amour que vous donnerez autour de vous provoquera presque toujours l'amour des autres. Mais si vous êtes colérique, malveillant, égoïste, désagréable, vous savez parfaitement ce que vous récolterez en retour... Plus vous rechercherez ce principe directeur dans votre vie, plus vous l'embellirez. C'est en cela que je parle de spiritualité.

 

Un petit mot sur le danger des soi-disant sectes, ou tout simplement sur une spiritualité alternative qui n'est toujours pas respectée dans certains pays...

 

Bien entendu que des groupes sectaires sont dangereux, et que les faux-gourous ont tendance à se multiplier en ces temps troublés, et qu'il convient de les surveiller et d'agir s'ils deviennent néfastes pour la société, mais tout en respectant la Charte des droits de l'homme, et la liberté de chacun de pratiquer la spiritualité qu'il désire ! Et il devient parfois tout autant difficile de s'engager dans une alimentation saine, un mode de vie sain, que dans une spiritualité alternative. Dans certains pays, avoir un cheminement spirituel différent des religions établies est devenu suspicieux, et peut vous entraîner parfois dans de graves problèmes, surtout pour ceux qui ont choisi de vivre en communauté !

 

Mais lisez plutôt ceci :

 

Le Centre Slave pour la Loi et la Justice a publié les propos de l'évêque Konstantin Bendas, à son retour de France, après sa rencontre avec l'ex-Président de la Miviludes qui a eu droit à quelques articles dans la presse russe, à cause de ses amitiés avec Alexander Dvorkin, qui se bat dans son pays contre tous les concurrents de l'Eglise orthodoxe moscovite, tous taxés de « sectes ».

 

Le service de presse ROSKHVE du 18 Juin 2012, a titré sa publication : « Les antisectes créent le mythe qu'ils veulent combattre avec l'argent de l'État ». L'article (traduit par le CICNS) est édifiant :

 

« La rencontre avec le président de la Miviludes m'a laissé des sentiments plus qu'ambigus. En plus de moi et le président de la Miviludes, son premier adjoint, le représentant du Ministère des Affaires Étrangères qui avait organisé ma visite, ainsi que la traductrice mise à notre disposition étaient présents à cette réunion. […] J'ai d'abord été stupéfié par le niveau de paranoïa et de protection du cabinet de la Miviludes. Le bâtiment n'affichait aucune plaque indicative mais était muni d'un nombre impressionnant de caméras de surveillance. Nous avons été accueillis par des officiers de la gendarmerie équipés de gilets pare-balles et d'armes automatiques. Partout, à l'intérieur du bâtiment, des caméras de surveillance étaient installées, y compris dans le petit ascenseur, et un gendarme nous a escortés jusqu'au bureau du président. Le bureau de ce dernier est meublé d'une façon très coûteuse, même en comparaison des bureaux des autres hauts fonctionnaires que j'ai rencontrés, par exemple du ministre de l'Éducation Nationale, du responsable d'un département du ministère de la Défense, ou du ministre de l'Intérieur. […] J'ai sincèrement essayé de comprendre cette menace contre laquelle il a fallu mettre en place de tels moyens de protection et investir de telles sommes. Hélas, pendant notre conversation d'une heure et demie, je n'ai pas obtenu de réponse claire. Des formules fabriquées et sans fondement constitutionnel comme “menace sectaire” ou “dérives sectaires” ont été utilisées. À ma question directe de savoir ce que cela signifie vraiment, je n'ai pas reçu de réponse. […] A mon avis, ces gens ont inventé une menace horrible et pour pouvoir lutter contre elle, ils reçoivent des sommes d'argent très importantes. Avec l'argent de l'État, celui des contribuables, la Miviludes cherche un chat noir dans une chambre noire, où il ne se trouve même pas. Le président met à son crédit sa propre influence sur les structures et organisations antisectes dans d'autres pays, y compris en Russie. »

 

Enfin, après ce démenti cinglant, l'évêque Konstantin Bendas a conclu : « Lorsque cette rencontre a pris fin et que nous sommes sortis dans la rue, j'ai entendu le soupir de soulagement de la traductrice qui m'accompagnait. Je lui ai demandé ses impressions et cette personne laïque, sans lien avec le domaine religieux, m'a dit : "Je n'ai jamais fait partie d'une secte, mais si elles existent, alors elles doivent vraiment ressembler à la Miviludes !" »

 

Sylvie Simon dit : «Après ce commentaire, aussi lapidaire que celui des membres du Congrès américain qui s'étonnaient et s'inquiétaient il y a quelque temps de voir le pays qui se dit « le pays des droits de l'homme et de la liberté », et surtout de la liberté d'expression, se doter d'organismes qui ressemblent à des milices autoritaires et qui ramènent la France à l'époque de l'inquisition et de la «chasse aux sorcières», nos gouvernants devraient se débarrasser au plus vite de ces individus qui affirment n'importent quoi sans la moindre preuve (n'oublions pas l'affirmation du président de la Miviludes qui disait que 60 000 enfants étaient en danger en France, alors que la Justice en a trouvé au maximum 8 !) et déconsidèrent la France, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de notre pays. Lorsque de véritables sectes agissent dans l'illégalité, c'est à la Justice de les condamner et non à des personnes paranoïaques qui voient des sectes partout, comme le sénateur McCarthy qui voyaient des communistes partout et a organisé une "chasse aux sorcières" qui a beaucoup nui à ses compatriotes.»

 

Je ne souhaite pas juger tout ceux qui font un effort sincère contre les dérives de certains groupes ou personnes, mais qu'en est-il lorsque ces associations dérivent elles-mêmes ? Cette société est tellement conditionnée qu'il devient difficile à une personne de s'en sortir et de "retrouver la vue" !

 

Et c'est pour cela qu'il vous faudra faire un effort soutenu et courageux, si vous souhaitez sortir votre tête du marécage ambiant...

 

En effet, si vous souhaitez sortir de la masse bien souvent aveugle et sourde, il est nécessaire que vous vous preniez en main, que vous ne laissiez plus votre vie dans les mains bien pensantes de ceux qui vous "veulent du bien", mais que votre esprit critique ne prenne plus pour argent comptant ce que l'on vous dit, ce que vous entendez par certains médias, politiques, publicités, etc. Cela ne signifie pas que vous deveniez obtus et systématiquement contestataire, mais simplement observateur d'un monde qui vous ment bien souvent, vous exploite, et qui éteint sciemment vos merveilleuses possibilités "intérieures". Si vous ne souhaitez plus être un "zombie" dont la lumière est éteinte, ouvrez les yeux, cherchez, fouillez, partez à la quête de vous-même et de votre vérité, celle qui vous affranchira de votre condition d'esclave. Devenez acteur/actrice de votre si belle Vie !

 

Si vous souhaitez placer ce texte sur votre site ou ailleurs, Merci de reporter le nom de l'auteur et le lien de ce site, sans déformer ni couper ce texte. © 2012 Chris Montclar.

 

Laissez un commentaire sur ce sujet :  

 

commentaire(s)

 

Partagez !

 
 

 

 

 

             Liens...

 

 

Les sites

.................................................................................

Tous les sites de Paroles Vivantes

L'Enseignement de Saint-Germain

Le Blog de la Flamme Violette

La Santé

Les Blogs de la Santé

Psychologie spirituelle

Les Blogs de Psychologie spirituelle

Le site de Lisa

 

Facebook

.................................................................................

Notre page officielle

La page de Chris Montclar

 

Les Editions Montclar

.................................................................................

La Collection Blanche

La Collection Sagesse

La Collection Eveil & Mystères

La Collection Santé

 

Youtube, CD, photos & Cartes

.................................................................................

Chaîne spirituelle

Chaîne Santé & divers

Les CD de Chris Montclar

.................................................................................

Albums photos

Cartes à tirer : FV - Psychologie - Lisa

Boutiques

.................................................................................

Index boutiques

Les remèdes naturels

 

Divers

.................................................................................

Centre d'aide

Contact

Don

Bannières

Liens

.................................................................................

Livre d'Or

Abonnez-vous !

 

 

 

 

 

 

Copyright

 

Les nombreux textes présents sur ce site sont protégés pas la Loi du Copyright d'auteur - Copyright © Chris Montclar 2008 / 2015. Vous ne pouvez les reproduire publiquement sur quelque support que ce soit, mais uniquement pour votre utilisation personnelle. Si vous souhaitez publier l'un de mes textes sur votre site internet, vous devez reporter le nom de l'auteur et l'adresse internet de ce site. Merci pour votre respect.

 

Site réalisé par Chris Montclar.