Extraterrestres - 10/01/2012

 

 

secret d'Etats...

 

Communiqué de besoindesavoir.com :

 

Commandant Jean-Gabriel Greslé - "Extraterrestres, Secret d'États".

 

Ancien élève pilote dans l'US Air Force, puis commandant de bord pendant 20 ans chez Air France, Jean-Gabriel Greslé a été le témoin privilégié, à trois reprises, d'apparitions aériennes inexpliquées. Depuis, il scrute à la loupe ces étranges phénomènes: études de documents officiels déclassifiés, analyse de témoignages, mais aussi de textes de loi, concernant des Objets Volants Non Identifiés.

 

En octobre 2008, Jean-Gabriel Greslé devient membre de la commission Sigma qui étudie les phénomènes aérospatiaux non identifiés, dans le cadre de la 3 AF (Association Aéronautique et Astronautique de France).

 

Verdict : certaines intrusions dans notre ciel ne peuvent pas être d'origine naturelle. Du fait de leurs performances, il est peu probable qu'elles utilisent une technologie terrestre.

 

Soucieux de transmettre ses connaissances et ses réflexions, l'homme donne des conférences, écrit des livres. C'est pour lui l'occasion de provoquer une prise de conscience et de briser le paravent de la désinformation.

 

Les éditions Dervy viennent de rééditer l'un de ses précédents ouvrages, paru en 1997 : ''Extraterrestres, Secret d'État''. Ce livre, revu et agrémenté des nouvelles découvertes en la matière, revient sur l'Affaire Roswell et nous plonge dans les arcanes du Secret américain. Il complète son livre de 2004 : « Documents interdits – Ce que savent les États-Majors. » Deux ouvrages plus anciens, sur le même sujet, sont toujours disponibles aux éditions Guy Trédaniel : « OVNI un pilote de ligne parle. » et «Hypothèse extraterrestre.»

 

besoindesavoir.com a eu le privilège de s'entretenir avec le commandant Jean-Gabriel Greslé.

 

Vous avez été témoin de phénomènes inexpliqués liés à des aéronefs inconnus. Pouvez-vous nous les raconter ?

 

Jean-Gabriel Greslé : J'ai été témoin, à trois reprises, de phénomènes inexpliqués qui ressemblaient à des engins massifs. Deux fois en vol aux commandes d'un avion d'Air France, une fois au sol, accompagné d'un groupe de six personnes.

 

La première observation eut lieu en 1966, sans contact visuel direct. Nous avons détecté, sur notre radar météo, un écho qui nous dépassait par la droite à grande vitesse. Calcul fait, la vitesse de l'engin, ou de la chose, était d'environ 5000 Km/h, sa trajectoire horizontale et son altitude égale ou inférieure à 10.000m. Nous volions entre Rio de Janeiro et Florianopolis au Brésil.

 

La seconde observation se déroula en juillet 1984 dans la région de Détroit aux Etats-Unis. Une traînée lumineuse épaisse, attachée à un groupe de sphères d'apparence métallique nous dépassa et le contrôle de la navigation aérienne nous demanda de décrire ce que nous avions vu. Deux autres avions de ligne confirmèrent notre observation. La vitesse estimée était, une fois de plus, d'environ 5000 km/h.

 

La dernière observation eut lieu à Gretz-Armainvilliers, Seine et Marne, le 5 novembre 1990 à 19 heures. Ce qui ressemblait à un énorme engin aérien, équipé de sortes de phares, est passé lentement devant nous à l'altitude de 300 m environ et a disparu devant nos yeux dans un strato-cumulus bas dont la météorologie nous a confirmé l'altitude un peu plus tard (j'ai en fait rencontré l'Ingénieur Général Perrin de Brichambaud, n° 2 de la météorologie nationale).

 

Depuis la première édition de votre livre, les informations relatives à des aéronefs inconnus dans le ciel ont beaucoup progressé. Quelles sont les découvertes les plus importantes de ces dix dernières années ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Les éléments récents les plus importants sont les révélations, par plusieurs gouvernements, d'un intérêt officiel pour des engins – ou tout au moins des apparences d'engins – qui hantaient les espaces aériens de leurs pays. Ceux-ci étaient parfois détectés par les radars de la défense aérienne et les intercepteurs lancés à leur poursuite ne réussissaient jamais à les abattre.

 

L'intérêt de la France pour ce sujet possède trois expressions ou trois pôles en quelque sorte : Premièrement, les organismes de la défense aérienne et du contrôle de la navigation aérienne, dont la fonction principale reste de détecter tout ce qui, dans le ciel et l'espace, pourrait présenter un danger. Pour de multiples raisons toutes leurs activités sont couvertes par le secret le plus absolu.

 

Deuxièmement, la Gendarmerie nationale qui collecte les observations réalisées par les civils, suivant une procédure bien rodée. Elle les répartit entre le GEIPAN, qui dépend du CNRS, et les services précités en fonction de leur importance stratégique.

 

Enfin, une commission spéciale, créée en octobre 2008 au sein de l'Association Aéronautique et Astronautique de France, en bref la 3A F, tente de démêler le bon grain de l'ivraie. Elle a concentré ses efforts sur une étude de documents officiels importants et sur des cas particulièrement troublants.Certains des éléments retenus avaient déjà été étudiés par la commission COMETA, formée d'anciens auditeurs de l'IHEDN. Ils avaient publié leurs conclusions en 1999 sous le titre : "Les OVNI et la défense – À quoi doit-on se préparer ?" Ce rapport a été réédité aux éditions du Rocher.

 

Vous revenez, dans votre ouvrage, sur l'affaire de Roswell qui date de 1947. Pourquoi ?

 

Jean-Gabriel Greslé : De nombreux témoins, plus de trente, ont fait des déclarations sous serment, signées devant un juge et concernant des événements qui se seraient déroulés au nord de Roswell et sur la base aérienne de cette ville, en juillet 1947.

 

Le droit américain nomme ces pièces officielles, des “affidavits”. Tout mensonge exposerait le coupable à des sanctions pénales graves.

 

Les faits révélés par ces témoignages, dont je possède une copie, semblent confirmer la récupération par l'Armée US de l'épave d'une sorte d'avion, de forme inconnue, qui se serait écrasé dans le désert du Nouveau-Mexique avec un équipage d'êtres humanoïdes de petite taille. Une partie des débris et des cadavres aurait transité par la base aérienne de Roswell avant d'être dirigés vers d'autres centres comme Wright-Patterson dans l'Ohio.

 

Est-ce l'exemple type de la désinformation qui plane sur le phénomène Ovnis ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Non, pas du tout.  Roswell et ses suites ne sont pas représentatifs de la désinformation officielle aux États-Unis, car, pour une fois, tout a si bien fonctionné que pendant trente ans, plus personne n'a parlé de Roswell. Les témoins militaires étaient contraints au silence, les civils avaient été menacés. De plus, beaucoup d'entre eux restaient persuadés que toute indiscrétion de leur part nuirait à la défense nationale. Le civisme des Américains, juste après la seconde guerre mondiale, avait fait le reste.

 

Les efforts de désinformation ultérieurs furent très différents : La Commission Robertson, en 1953, tenta de museler complètement l'opinion publique, sans y réussir tout à fait.

 

Le Projet Blue Book, présenté au public comme un effort sérieux entrepris par l'USAF pour comprendre ce qui se passait dans les airs, en particulier pourquoi certaines personnes rapportaient avoir vu des disques volants, n'a jamais été autre chose qu'une imposture destinée aux civils. En tout et pour tout ce « Projet » comprenait un commandant et un sous officier et se contentait de donner des explications négatives, avec la complicité d'un astronome payé par l'Air Force. Les “explications” de ce dernier étaient des modèles d'ineptie qui finirent par outrer les témoins.

 

La Commission Condon, qui rendit ses conclusions en décembre 1968, fut dirigée par un physicien renommé mais partial, le Docteur Condon. Cette commission d'étude fut créée pour éviter une enquête sénatoriale demandée par John Ford, qui était alors le leader de l'opposition au Congrès.

 

Le rapport Condon reste un exemple typique de désinformation grossière mais plutôt réussie dans la mesure où elle rassura ceux qui ne voulaient pas croire à l'éventualité d'une présence étrangère. Pour les lecteurs les plus patients, des documents présentés en annexe prouvaient que les conclusions du Dr. Condon étaient fausses.

 

Pourquoi cette désinformation est toujours d'actualité ?

 

Jean-Gabriel Greslé : La désinformation est toujours en vigueur aux États-Unis, mais elle est de plus en plus difficile à justifier et à comprendre. La situation est d'autant plus ridicule que le sujet en question est devenu, aujourd'hui, un secret de Polichinelle.

 

Les choses ont commencé à changer quand la loi américaine sur l'accès aux informations classifiées – le Freedom Of Information and Privacy Act de 1974 – a commencé à porter ses fruits grâce à un nombre important de procès perdus par l'administration américaine, au début des années 80.

 

En 1984, parut un livre très important de Barry Greenwood et Laurence Fawcett : Clear Intent. Cette date est proche de la fin de la guerre froide et l'année suivante, les présidents de l'Union Soviétique et des États-Unis, MM. Gorbatchev et Reagan ont tous les deux fait allusion à une présence extraterrestre dans des interviews.

 

Les mensonges et les réticences officielles sont désormais intenables dans la mesure où des milliers de documents authentiques prouvent le contraire de la version officielle qui reste, aussi étrange que cela puisse paraître : « Nous avons arrêté toute étude sur ce sujet en décembre 1969 quand nous avons terminé le Projet Blue-Book. » En effet, des documents déclassifiés prouvent qu'en 1995, par exemple, la réglementation JANAP 146, qui détaille les procédures à suivre en cas de rencontre d'un objet volant inhabituel, était encore en vigueur dans l'US Air Force.

 

Quels ont été les plus grands experts à avoir fait progresser les connaissances sur les extraterrestres ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Je ne connais aucun expert, grand ou petit, qui puisse se vanter d'avoir la moindre connaissance sérieuse sur ceux que vous nommez les “extraterrestres”. Il est parfaitement possible que des étrangers à notre planète évoluent parmi nous. Il est concevable que certains humains en connaissent ou en aient rencontré quelques-uns, mais ce ne sont que des hypothèses car personne n'a vraiment pu apporter la preuve d'un tel contact (des photos, des films et des prélèvements ADN suffiraient !).

 

Pour ceux qui ont des souvenirs d'enlèvement, vrais ou fictifs, aucun à ma connaissance ne se prend pour un expert en la matière. Cela dit, il est très probable que des appareils utilisant une technologie inconnue, se soient très souvent rendus coupables d'incursions illicites dans les espaces contrôlés du globe. De nombreuses observations cohérentes montrent que de telles incursions continuent à ce jour. C'est peu, mais c'est déjà très important.

 

Aujourd'hui, une commission travaille en France depuis 2008, afin de clarifier le problème Ovnis. Est-une avancée majeure selon vous ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Il s'agit en effet, selon moi, d'une avancée majeure en rupture complète avec l'ufologie courante. Nous avons utilisé des documents authentiques comme des textes de loi, des demandes d'information techniques transmises aux services du renseignement militaire, un historique officiel du Département de la Défense de 1944 à 1978 et des synthèses de l'Air Force. Nous en avons tiré un certain nombre d'hypothèses.

 

La majorité de nos membres pense qu'aucun phénomène naturel ne suffit à expliquer certaines observations. Celles, par exemple, où plusieurs radars et plusieurs observateurs indépendants décrivent un objet aérien massif, complexe et manifestant des performances inaccessibles aux technologies humaines actuelles.

 

Nous avons ensuite rencontré différents services officiels en France, des Lobby américains œuvrant pour une divulgation complète aux Etats-Unis et plusieurs attachés militaires étrangers intéressés par le même sujet. Il nous est apparu que tous nos interlocuteurs ont approuvé notre méthode, nos conclusions, pour l'instant prudentes, ainsi que le sérieux de notre démarche. Il nous reste encore beaucoup de travail.

 

Est-ce que, d'après vos études, il existe une corrélation entre une recrudescence d'apparitions d'engins volants inconnus dans notre ciel, et des événements importants qui toucheraient les terriens ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Récemment, il semble qu'une recrudescence se manifeste un peu partout, mais aucune corrélation n'est pour l'instant évidente. Ce ne fut pas le cas de 1948 à 1950 quand des survols d'installations nucléaires ultrasecrètes se produisirent de façon répétée (par exemple à Fort Hood, (Texas). De nombreux documents du FBI, et des services de renseignements militaires en témoignent. Plusieurs sont reproduits en fac-simile dans mes livres.

 

Est-il vrai que nous observons depuis quelques mois, de nombreux phénomènes de ce genre aux quatre coins de la terre (même en Chine) ?

 

Jean-Gabriel Greslé : Il suffit de chercher un peu sur le Net pour s'en convaincre, mais toute conclusion serait, à mon sens, prématurée.

 

Question plus personnelle : les extraterrestres, s'ils existent, éprouveraient-ils un sentiment de peur à notre égard – du fait de notre capacité à nous auto-détruire par exemple – ou seraient-ils, eux-mêmes, une menace pour nous ?

 

Jean-Gabriel Greslé : J'éprouve, personnellement, un sentiment de peur et d'horreur quand je vois ce que des êtres humains, mes semblables, sont capables de faire à d'autres humains, particulièrement à des femmes et à des enfants innocents, au nom d'une idéologie, de convictions politiques ou tout simplement pour gagner un peu plus d'argent. Si ces monstres pouvaient s'autodétruire je m'en consolerais vite, mais ils s'en gardent bien ! Ils ont autant d'égard pour leurs petites personnes, qu'ils en manquent pour leurs victimes.

 

Des extraterrestres hypothétiques pourraient-ils être une menace pour nous ? Peut-être s'ils se promènent à des vitesses excessives dans nos voies aériennes ou si leurs engins émettent des radiations dangereuses, mais je pense que nos plus graves problèmes sont actuellement d'origine humaine.

 

Enfin, peut-on imaginer qu'un jour, un président américain de la stature de Barack Obama puisse dévoiler l'existence de ces travaux sur le phénomène extraterrestre ?

 

Jean-Gabriel Greslé : S'il avait conservé sa majorité au Congrès peut-être. Aujourd'hui c'est beaucoup moins probable.

 

J'aimerais pour finir vous faire part d'une conviction personnelle. Il existe actuellement bien assez d'informations disponibles, dans des livres et sur le Net, pour permettre aux personnes intéressées et sachant lire, de se faire une opinion personnelle sérieuse sur une éventuelle présence étrangère aux abords de notre planète. Il n'est donc nul besoin d'une révélation officielle qui risquerait de troubler ceux qui refusent, pour quelque raison que ce soit, une telle éventualité…

 

Livres de Jean-Gabriel Greslé : ''Extraterrestres, Secret d'États'' et ''Documents interdits – Ce que savent les États-Majors'' publiés aux éditions Dervy. ''Objets Volants Non Identifiés, un pilote en ligne parle", éditions de la Mesnie. ''Hypothèse extraterrestre'', Guy Trédaniel Editeur. ''Extraterrestres, Secret d'États - L'Affaire Roswell'', éditions Ramsay.

 

Laissez un commentaire sur ce sujet :  

 

commentaire(s)

 

Partagez !

 
 

 

 

 

             Liens...

 

 

Les sites

.................................................................................

Tous les sites de Paroles Vivantes

L'Enseignement de Saint-Germain

Le Blog de la Flamme Violette

La Santé

Les Blogs de la Santé

Psychologie spirituelle

Les Blogs de Psychologie spirituelle

Le site de Lisa

 

Facebook

.................................................................................

Notre page officielle

La page de Chris Montclar

 

Les Editions Montclar

.................................................................................

La Collection Blanche

La Collection Sagesse

La Collection Eveil & Mystères

La Collection Santé

 

Youtube, CD, photos & Cartes

.................................................................................

Chaîne spirituelle

Chaîne Santé & divers

Les CD de Chris Montclar

.................................................................................

Albums photos

Cartes à tirer : FV - Psychologie - Lisa

Boutiques

.................................................................................

Index boutiques

Les remèdes naturels

 

Divers

.................................................................................

Centre d'aide

Contact

Don

Bannières

Liens

.................................................................................

Livre d'Or

Abonnez-vous !

 

 

 

 

 

 

Copyright

 

Les nombreux textes présents sur ce site sont protégés pas la Loi du Copyright d'auteur - Copyright © Chris Montclar 2008 / 2015. Vous ne pouvez les reproduire publiquement sur quelque support que ce soit, mais uniquement pour votre utilisation personnelle. Si vous souhaitez publier l'un de mes textes sur votre site internet, vous devez reporter le nom de l'auteur et l'adresse internet de ce site. Merci pour votre respect.

 

Site réalisé par Chris Montclar.