Le revenu de base universel - 20/09/2015

 

 

C'est quoi, le revenu de base universel ?

 

Article de cityzenproject.com :

 

Crise économique, chômage, perte du pouvoir d'achat, «ubérisation» de l'économie, révision du code du travail… les raisons sont nombreuses pour se pencher sur le revenu de base universel. Mais qu'est-ce exactement que ce revenu de base ? Et y a-t-il UN revenu de base ? Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le revenu universel à l'occasion de la huitième semaine internationale pour un revenu de base !

 

Un revenu de base, plusieurs idées :

 

L'idée d'un revenu de base est née en même temps que l'accession à la propriété privée et au développement du travail en mode capitaliste. Dés la fin du XVIIIè siècle, le philosophe Thomas Paine écrivait : « Les hommes n'ont pas créé la Terre. C'est la valeur des améliorations uniquement, et non la Terre elle-même, qui doit être la propriété individuelle. Chaque propriétaire doit payer à la communauté un loyer pour le terrain qu'il détient. »

 

Autrement dit, si quelqu'un s'approprie des terres ou des ressources naturelles qui sont un bien commun à chaque individu (eau, forêt, minerais, pétrole…), il prive les autres de l'accès à ces ressources communes. Il devrait donc payer une somme compensatoire à la communauté.

 

De la même façon si une entreprise décide de remplacer tous ses travailleurs par des robots, elle prive ces travailleurs de leur valeur de ressource humaine, et devrait donc reverser une somme compensatoire à la communauté.

 

Le Basic Income Earth Network (BIEN), réseau mondial pour un revenu de base créé en 1986, dont fait partie le Mouvement Français pour un Revenu de Base, définit le revenu universel comme : Un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail. Il reconnaît la participation de l'individu à la société, indépendamment de la mesure de l'emploi.

 

Cette définition apporte de nouvelles idées fondatrices du revenu universel :

 

La prise en compte de l'individu pour lui-même. On ne reçoit pas une indemnité parce qu'on a un enfant comme les allocations familiales par exemple, mais parce qu'on est un individu qui fait partie de la société. La reconnaissance du travail non marchand. Le revenu de base est versé sans obligation de « travail », on l'appelle d'ailleurs aussi le revenu inconditionnel pour cette raison, car à la différence du RSA, on ne devrait pas justifier d'une recherche d'emploi pour le toucher. Ceci aurait le mérite de procurer un revenu aux personnes qui fournissent un travail actuellement non reconnu comme tel comme par exemple, les femmes au foyer ou les bénévoles associatifs.

 

Enfin, ce revenu de base peut aussi être considéré comme un moyen de rétablir une meilleure équité sociale, en assurant le minimum vital à chaque individu quelque soit sa situation, censé garantir ses besoins fondamentaux. Il n'est donc pas étonnant que le revenu universel fasse de plus en plus parler de lui actuellement, et par des personnalités aussi différentes que Arnaud Montebourg, Christine Boutin, les Républicains avec Eric Woerdt ou encore EELV ! En effet, que l'on ait une vision marxiste de la société ou que l'on soit beaucoup plus libéral, le revenu de base est une solution qui propose de rétablir une justice sociale et de soutenir la consommation et la participation à la vie de la société surtout dans ces périodes d'austérité.

 

Mais comment finance-t-on un revenu universel ?

 

Là encore il y a plusieurs avis sur la question ! L'idée générale est la refonte des aides sociales (chômage, retraite, allocations familiales, aides diverses, …), qui pallient actuellement à une absence de revenus mais qui sont soumises à des conditions de ressources, recherche d'emploi, nombre d'enfants, etc…

 

Pour les ultra-libéraux, le revenu universel est la redistribution pure et simple de toutes les prestations sociales. Pour d'autres il faut garder une partie de ces prestations telles que le chômage et les retraites. D'autres encore envisagent de créer de nouvelles taxes (sur les transactions financières, sur l'exploitation des données personnelles sur Internet, etc.).

 

Mais les différents protagonistes du revenu de base ne sont pas non plus d'accord sur son mode de versement : Uniquement en argent, argent et monnaie locale pour soutenir l'économie de proximité, et même « extension des zones de gratuité », c'est à dire que l'on considérerait l'accès à l'eau, à l'électricité, etc .. comme un bien commun non marchand qui serait accessible à chacun gratuitement dans le cadre d'un revenu inconditionnel (ce qui rejoint l'idée de Thomas Paine).

 

Revenu universel : utopie ou possible ?

 

Mais si tout le monde en parle, a-t-on déjà essayé ? Et bien oui ! Il y a bien eu une expérimentation faites aux Etats-unis et au Canada dans les années 1970. Pendant deux ans, le projet libéral MINCONE a assuré un minimum à chaque individu, pour mieux faire fonctionner l'économie. L'expérience fut un succès économique, pourtant elle a vite été arrêtée en raison d'un impact social auquel on n'avait pas pensé : l'explosion du nombre de divorces, car le revenu universel permettait aux femmes de s'émanciper !

 

Autre lieu, autre temps, le revenu de base va bientôt être testé en Finlande. Le pays qui a une tradition de cohésion sociale trés forte a été durement touché par la crise dans les années 1990. Il a su profiter de cette opportunité pour repenser totalement son système de protection sociale. Là encore, le projet est porté par des libéraux qui proposent de supprimer totalement les prestations sociales au profit d'un « super revenu de base ». Ils s'opposent au mouvement écologiste, qui lui préfèrerait que le revenu choisi soit plus bas, mais que les prestations sociales soient gardées pour les plus démunis.

 

En France aussi la question fait son chemin. Il semblerait qu'il y ait une tendance politique à aller vers un revenu de base, notamment grâce aux réformes de Pole Emploi et à l'allègement du Code du Travail, dans un contexte "d'ubérisation" de la socièté (développement de l'économie collaborative).

 

Le revenu de base pour une autre vision du monde :

 

Le revenu de base universel est indissociable d'un autre modèle de société. Il parait que cela s'appelle la Décroissance. Les décroissants envisagent donc le revenu universel comme l'une des composantes d'une société plus juste, équitable et qui tendrait vers une « sobriété heureuse », c'est à dire où on vivrait mieux avec moins ! Les rapports sociaux seraient atténués par un plafonnement des revenus les plus élevés, les monnaies locales permettraient de favoriser la production et la consommation de proximité, les coopératives intégrales permettraient de fédérer les citoyens et de favoriser la création d'activité. Les biens communs seraient gratuits (puisqu'ils appartiennent à tout le monde), et chacun serait libre de choisir ce qu'il veut vraiment apporter à la société, sans se soucier si ce travail lui permettra ou non de se payer un toit et de la nourriture. Dans ce genre de société, baucoup de problèmes se résolveraient d'eux mêmes, vous ne croyez pas ?

 

.......................................................................................................

 

Article de parlement-et-citoyens.fr :

 

Revenu de base : Pour une protection sociale digne du 21ème siècle - Description :

 

Le revenu de base (aussi appelé revenu universel, allocation universelle, revenu garanti, revenu minimum, revenu de citoyenneté, revenu d'existence... ) est l'idée d'accorder à tous les individus membres d'une communauté politique un revenu périodique de façon universelle, individuelle, inconditionnelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie et tout au long de la vie.

 

Étudiants, salariés, chomeurs, entrepreneurs, retraités, travailleurs indépendants, tout le monde toucherait ce revenu sans distinction, à l'image du droit de vote universel. Contrairement au Revenu de Solidarité Active (RSA), le revenu de base sera pleinement cumulable avec les revenus d'activités, supprimant ainsi les effets de seuils qui découragent aujourd'hui certains à la reprise d'activité et la stigmatisation des bénéficiaires des aides sociales.

 

En déconnectant partiellement l'emploi du revenu, le revenu de base donnera davantage à chacun la possibilité de choisir son activité, salariée ou bénévole, et d'équilibrer son temps de travail et de loisir. Il facilitera l'adaptation nécessaire de la société et de l'économie à la pénurie d'emploi qui sévit depuis 20 ans dans les pays développés.

 

Il existe de nombreuses propositions de mise en place d'un revenu de base, mais celles-ci s'accordent sur le fait qu'une partie de ce revenu de base serait financé par une rationalisation des systèmes fiscaux sociaux dont la complexité est devenu effrayante. Le revenu de base se substituerait ainsi à un certain nombre de prestations sociales, qui deviendraient automatiquement obsolètes par la mise en place d'un tel système.

 

Le montant de ce revenu de base reste à définir démocratiquement, mais celui-ci doit viser à compléter et améliorer la protection sociale actuelle. La mise en place du revenu de base ne doit pas provoquer la dégradation de la situation des plus pauvres, ni une augmentation des inégalités. Il s'inscrit aussi comme un outil contribuant à la réalisation des ambitions de la Déclaration Universelle des Droits Humains de 1948 et de la Charte Européenne des Droits fondamentaux de 2008 qui déclare entre autre que : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

 

Objectif :

 

Le revenu de base est une proposition dont nous pourrions tirer 6 bénéfices principaux :

 

> Le revenu de base permettrait un choc de simplification tant attendu du système social et fiscal français

> Le revenu de base mettrait fin à la misère extrême et à la stigmatisation des plus fragiles bénéficiant de certaines aides sociales.

> Le revenu de base aiderait chacun à mieux développer sa créativité, s'émanciper par l'entrepreneuriat ou diverses activités choisis qu'elle soient rémunéré ou non.

> Le revenu de base retirerait au marché du travail le monopole de l'inclusion sociale. D'autres formes d'activités socialement utiles et inclusives pourront se développer.

> Le revenu de base renforcerait le pouvoir de négociation des travailleurs afin d'améliorer les conditions de travail parfois scandaleuses.

> Il redéfinirait le travail en incitant les tâches pénibles et/ou nécessaires à la société a être mieux valorisées financierement, afin de trouver des personnes pour les effectuer s'il manquait de personnel.

 

 

 

Article de franceculture.fr :

 

Juha Sipilä le Premier ministre finlandais (de centre-droit) l'a annoncé récemment lors de son discours de politique générale: il veut expérimenter dans son pays le revenu de base, le revenu universel. Une allocation pour tous, qui remplacerait tous les aides par ailleurs, allocations chômage, aides au logements, pensions de retraite même.  La Finlande imagine ainsi lutter contre la pauvreté et contre le chômage de masse.

 

1000 € par mois pour tous et pour chacun, sans contrepartie. Libre ensuite à tout le monde de compléter en travaillant. Le travail deviendrait alors un choix. Ou tout du moins, tendrait à devenir un choix. La Finlande franchit le pas, d'une possible concrétisation de cette idée économique ancienne et qui bouscule les clivages politiques. Par ailleurs, la Suisse va lancer un référendum d'initiative populaire sur le sujet l'année prochaine, le partie d'extrême-gauche Podemos l'a inscrit à son programme, et c'était une idée portée initialement par le mouvement des Indignés.

 

La ville d'Utrecht va tenter l'expérience à une petite échelle en janvier 2016…

 

 

 

Mon avis : (Chris Montclar)

 

A défaut de trouver un modèle sans argent, le revenu de base universel, inaliénable, non imposable, sans la moindre compensation en retour d'une quelconque nature, me paraît une idée progressiste, évolutionniste (non dans le sens nécessairement darwinien, mais plutôt celui de l'évolution positive de l'homme dans sa créativité naturelle), et qui va enfin dans le sens de l'abolition du travail marchand esclavagiste. Ce revenu universel devrait s'étendre à toute l'humanité, et mettrait ainsi fin à l'exploitation d'une main-d'oeuvre traitée d'une façon parfois odieuse, car chacun pourrait négocier sa rémunération de façon juste, n'ayant plus de pression pour subvenir à ses besoins minimaux. C'est pour cela que ce revenu ne devrait être ni trop haut, certes, mais ni trop bas également, aux alentours de 1000 € pour une personne seule me paraîtrait juste (pour les pays occidentaux).

 

Ceux et celles qui pourraient craindre qu'un tel système pourrait engendrer de l'oisiveté sont je le pense dans l'erreur. On ne peut pas tourner toute sa vie en rond, sans créer, sans construire quelque chose, et à par quelques exceptions, je pense bien au contraire que cela créerait une valorisation de la société toute entière, par des idées et une créativité décuplée. D'autre part, chacun pourrait travailler pour une entreprise s'il le souhaite et ainsi ajouter à son revenu de base une somme complémentaire. Mais, dans l'idée, chacun aurait la liberté de choisir.

 

Je pense également que la criminalité sous toutes ses formes baisserait grandement, ainsi que l'immigration massive provoquée par l'irresponsabilité des pays occidentaux (mais c'est un autre sujet).

 

Pour revenir sur la notion de choix, aujourd'hui il est absent, et fait tomber certaines personnes dans le RSA. Beaucoup de personnes déconsidèrent ces personnes et les voient comme des parasites vivants au crochet de la société. Mais comment fait une personne qui refuse de s'inscrire dans le système esclavagiste actuel, qui refuse ce système abêtissant qui occulte tout ce qu'il y a de bon dans une personne, qui enfin réduit sa créativité et sa conscience à un travail alimentaire stressant (pour la plupart), n'amenant que tensions et mal-être en lui-même et au sein de sa famille ? Certes, ce temps au RSA devrait être un moyen de développer des idées, des services, au profit de ses souhaits les plus profonds, mais vu que le RSA est donné bien souvent en retour d'une pression d'un retour à l'emploi (on ne sort pas du cercle vicieux), il n'est pas nécessairement un facteur de créativité et d'imagination. Et d'autre part, il est insuffisant pour subvenir décemment à ses besoins et avoir l'esprit tranquille pour imaginer sa vie et en faire profiter la société.

 

Comment financer un tel projet ? Le montant des transactions financières mondiales représente des milliers de milliards de dollars par an, des sommes collossales, et je pense que prélever un petit pourcentage sur ces transactions pourrait financer le revenu de base pour chaque citoyen de ce monde, entre autres pistes bien sûr...

 

Pour ma propre conclusion, c'est pour l'ensemble de ces raisons que je pense que le revenu de base universel serait un premier pas vers une société plus juste, plus équitable, et plus respectueuse de la liberté de chacun de faire ses propres choix, avec peu ou pas de pression.

 

Mais néanmoins, il serait important de réfléchir à quel type de relancement économique le revenu de base profiterait ? Par exemple, de quelle façon une personne dépenserait cet argent ? En grande distribution dans certains produits profitant à une économie destructrice ? Dans des projets constructifs qui profiterait à toute la communauté ? Etc. Car la liberté, c'est également la responsabilisation de ses actes de consommation. Peut-être qu'il serait bon de modeler un système qui permettrait à chacun de profiter, par exemple, à une économie plus locale ? Certes, l'idée de ce revenu est de profiter à chacun sans contrepartie, mais si c'est pour appuyer de façon encore plus prononcée le pouvoir de certaines entreprises mortifères, la question se pose. L'homme est-il prêt à plus de liberté ? Je pense que oui,  mais je pense également que quelques garde-fous seraient judicieux à placer.

 

.......................................................................................................

 

Téléchargez ici si vous le souhaitez une explication complète sur le revenu de base universel.

 

Un site sur le sujet ici.

 

Une vidéo intéressante ici.

 

 

Et si l'argent n'avait pas d'importance ?

Par Alan Watts

 

 

Laissez un commentaire sur ce sujet :  

 

commentaire(s)

 

Partagez !

 
 

 

 

 

             Liens...

 

 

Les sites

.................................................................................

Tous les sites de Paroles Vivantes

L'Enseignement de Saint-Germain

Le Blog de la Flamme Violette

La Santé

Les Blogs de la Santé

Psychologie spirituelle

Les Blogs de Psychologie spirituelle

Le site de Lisa

 

Facebook

.................................................................................

Notre page officielle

La page de Chris Montclar

 

Les Editions Montclar

.................................................................................

La Collection Blanche

La Collection Sagesse

La Collection Eveil & Mystères

La Collection Santé

 

Youtube, CD, photos & Cartes

.................................................................................

Chaîne spirituelle

Chaîne Santé & divers

Les CD de Chris Montclar

.................................................................................

Albums photos

Cartes à tirer : FV - Psychologie - Lisa

Boutiques

.................................................................................

Index boutiques

Les remèdes naturels

 

Divers

.................................................................................

Centre d'aide

Contact

Don

Bannières

Liens

.................................................................................

Livre d'Or

Abonnez-vous !

 

 

 

 

 

 

Copyright

 

Les nombreux textes présents sur ce site sont protégés pas la Loi du Copyright d'auteur - Copyright © Chris Montclar 2008 / 2015. Vous ne pouvez les reproduire publiquement sur quelque support que ce soit, mais uniquement pour votre utilisation personnelle. Si vous souhaitez publier l'un de mes textes sur votre site internet, vous devez reporter le nom de l'auteur et l'adresse internet de ce site. Merci pour votre respect.

 

Site réalisé par Chris Montclar.